Quand Jean-François Copé anticipait (peut-être) la mise en examen de Nicolas Sarkozy

par LeHuffPost

"Jamais je n'aurais envisagé d'être candidat si j'avais été mis en examen" : la phrase prononcée par Jean-François Copé, venu annoncer sa candidature aux Primaires de Républicains le 14 février sur le plateau de France 2, vient de prendre une résonance nouvelle aux yeux de certains lieutenants de Nicolas Sarkozy. Deux jours plus tard, son rival Nicolas Sarkozy était en effet mis en examen pour financement illégal dans la cadre de sa campagne présidentielle de 2012.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.