Propos sur la "race blanche" : Claude Bartolone présente ses "excuses"

par LCP

"Lorsque l’on a prononcé des mots déplacés, il faut savoir s’en excuser…" Mardi, lors de la présentation de ses voeux aux parlementaires, le président de l’Assemblée nationale est revenu sur la polémique qu’il avait déclenché lors de la campagne électorale pour la présidence de la région Île-de-France. Il avait accusé sa rivale, Valérie Pécresse, de défendre "Versailles, Neuilly et la race blanche".

"Je le dis d’expérience, en temps de campagne électorale, il peut y avoir des mots qui dépassent les pensées, cela a pu être le cas, y compris me concernant", a assuré mardi le socialiste, avant de présenter à demi-mot ses excuses.

Après sa défaite aux régionales, Claude Bartolone avait admis une formule "pas forcément calibrée".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.