Pour Édouard Philippe, il y a une "radicalisation d'une grande violence" du mouvement des gilets jaunes

par BFMTV

Édouard Philippe, Premier ministre affirme observer que "ce mouvement des gilets jaunes se traduit par une radicalisation d'une grande violence"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.