Pour Christian Jacob, les jours de Manuel Valls "sont comptés"

par LCP

On le savait en tant que chef de l’opposition à l’Assemblée, le député UMP Christian Jacob n’allait pas être indulgent avec Manuel Valls. Ainsi lors de son discours après l’intervention du premier ministre, il a déclaré que les jours de Manuel Valls étaient " comptés ". Il a décrit un Manuel Valls " usé jusqu’à la corde " comme le président de la République après seulement cinq mois à Matignon. Enfin, il a menacé le premier ministre d’un renvoi direct "si son sort était entre les mains des Français".

BONUS : Le lapsus de Christian Jacob sur les frondeurs

Vos réactions doivent respecter nos CGU.