Philippot ne peut pas imaginer que la justice «aille dans le sens d'un déni de démocratie» dans l’affaire Le Pen

par Libé Zap

Le vice-président du Front national reste confiant. A quelques heures du verdict dans l’affaire qui oppose le parti à Jean-Marie Le Pen, Florian Philippot ne peut imaginer que la justice «aille dans le sens d'un déni de démocratie». Il considère déjà que «la page est tournée».

La cour d'appel de Versaille doit se prononcer sur la possible annulation du congrès postal organisé par le Front national pour supprimer le statut de président d'honneur de Jean-Marie Le Pen. Le 8 juillet dernier l'ancien président du parti avait déjà obtenu l'annulation de cette suspension, la justice ayant réclamé la tenu d'une assemblée générale physique pour valider la déchéance de statut de Jean-marie Le Pen. C'est ce point que Marine Le Pen a contesté en appel et sur lequel la justice doit trancher ce mardi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.