Philippe Poutou, sur la crise en Guyane : «Il faut espérer que le mouvement tienne»

par Libé Zap

Candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l'élection présidentielle, Philippe Poutou a exprimé – ce lundi sur France 2 – son soutien au mouvement de grogne sociale qui a gagné la Guyane. Celui qui avait récolté 1,15% des suffrages en 2012 évoque «un problème d'émancipation» vis-à-vis de la métropole et «une urgence» : «Ils se mettent en colère et on voit que ça a fait bouger les choses. En tout cas, le gouvernement se déplace enfin. Il n'y a que des débuts de réponses mais c'est vrai qu'il y a un bras de fer, et il faut espérer que le mouvement tienne.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.