Pass vaccinal: retour sur une semaine de tension à l'Assemblée nationale

par LeHuffPost

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d’Emmanuel Macron, prêt à “emmerder” les non-vaccinés, l’Assemblée nationale a adopté jeudi 6 janvier, au petit matin, le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal (en première lecture).

Annoncé mi-décembre par l’exécutif face à l’épidémie galopante de Covid-19, le texte a été approuvé à 5H25 par 214 voix pour, celles de la majorité et d’une partie des LR et du PS. Ils ont été 93 députés à se prononcer contre, dont la gauche de la gauche, le RN, et 3 dissidents LREM. Vingt-sept se sont abstenus. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.