Pascal Cherki : "Si le gouvernement a une paire de couilles, qu'il s'en serve"

par LCP

Interrogé mardi à l’entrée de la réunion sur les efforts que Bruxelles demande à la France, le député PS frondeur de Paris, Pascal Cherki, a la solution pour réduire les déficits. Il conseille au gouvernement de ne pas prendre en compte la contribution de la France à l’Union européenne dans le calcul du déficit. Il s’appuie pour cela sur une résolution du Parlement européen. Pascal Cherki choisit cependant soigneusement ses mots pour demander à l’exécutif d’appliquer cette résolution : "Si le gouvernement a une paire de couilles, qu’il s’en serve".

La contribution de la France à l’Union européenne s’élève à 22 milliards d’euros chaque année. Le projet de loi de finances de 2015 doit être transmis à la Commission européenne le 15 octobre. En l’état, il ne peut que déplaire à Bruxelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.