Pas de consensus autour de la commission d'enquête sur le financement de Daech

par LCP

La proposition de résolution remonte à mai 2015. A l’initiative, le député et président du Parti Chrétien-Démocrate, Jean-Frédéric Poisson, qui suggère l’organisation d’une commission d’enquête à l’Assemblée nationale sur "la participation de fonds français au financement de Daech".

Cosignée par 146 députés de l’opposition, la proposition est critiquée par les députés PS, non pas sur le principe, mais sur l’exposé des motifs qui met notamment en avant "les chrétiens d’Orient" à plusieurs reprises. "Il faut un exposé des motifs plus large" corrige Kader Arif, suivi par plusieurs de ses collègues socialistes.

Les élus mettent également en avant la possibilité d’élargir la commission d’enquête aux fonds européens et pas seulement français.

Passe d’armes

Agacé, Jean-Frédéric Poisson reprend la parole et résume les débats : "Si je comprends bien, c’est ça qu’il faut faire mais pas comme ça, pas maintenant et pas avec les gens qui

Vos réactions doivent respecter nos CGU.