PartyGate: Boris Johnson présente ses excuses

par LeHuffPost

Le gouvernement britannique est pressé de répondre et de tirer des conclusions au plus vite. Ce lundi 31 janvier, un rapport très attendu sur des fêtes organisées pendant le confinement à Downing Street, résidence et bureaux du Premier ministre britannique, a conclu à des “erreurs de leadership et de jugement” dans ce qui est devenu le “PartyGate”.

Le Premier ministre, qui a toujours affirmé qu’il n’avait rien fait d’illégal, a pris la parole devant les députés en milieu d’après-midi ce lundi pour déclarer qu’il était “désolé”. Mais face au scandale de ces fêtes arrosées, dénoncées au sein même de son parti, il a toutefois affirmé qu’il ne démissionnerait pas, ce qui lui a valu d’être qualifié d’“homme sans vergogne” par le leader de l’opposition travailliste, Keir Starmer.

“Je suis désolé pour les choses que nous n’avions tout simplement pas faites correctement, et aussi désolé pour la manière dont le sujet a été traité”, a déclaré le dirigeant conservateur devant les députés. “Je comprends, et je vais y remédier”, a-t-il ajouté, promettant des changements administratifs dans la gestion de Downing Street.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.