Offensive diplomatique de la Grèce pour se libérer de la Troika

par euronews-fr

Le nouveau premier ministre grec, Alexis Tsipras se dit prêt à négocier avec ses bailleurs de fonds européens: la Commission et la Banque centrale européenne. Mais il ne veut plus entendre parler du Fonds monétaire international, troisième acteur de la Troika. Selon cet expert, tout va se jouer entre la Grèce et l'Allemagne.

"Je pense que les négociations les plus tendues se tiendront entre les grecs et les allemands", analyse Janis Emmanoulidis du Centre d'étude des politiques européennes. "Ils restent tous les deux sur leurs positions qui sont diamétralement opposées. Mais un compromis est nécessaire entre Berlin et Athènes."

Selon certaines sources, le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, envisage un nouveau mécanisme de contrôle, sans le FMI. Mais Berlin refuse de décapiter la troika. De son côté Alexis Tsipras tente d'obtenir le soutien des membres de la zone euro, notamment la France et l'Italie.

"Toutes les solutions envisageables qui seront mises sur la table

Vos réactions doivent respecter nos CGU.