«Nous sommes en train de tous couler, comme l'orchestre du Titanic»

par Libé Zap

Jusque-là l'ensemble des élus Les républicains parlaient d'une même voix. Depuis ce mercredi après-midi, ce n'est plus le cas.

Premier à faire entendre une voix dissonante, le député du Rhône Georges Fenech a lancé «un appel» à sa famille politique depuis les couloirs de l'Assemblée nationale : «Mon sentiment, c'est que les primaires aujourd'hui sont caduques. […] Je pense que l'intérêt supérieur, c'est celui de la France et nous ne pouvons pas continuer en dessous de la ligne de flottaison. Nous sommes en train de tous couler, comme l'orchestre du Titanic. Donc je pense que – indépendamment de l'affaire judiciaire qui suit son cours – François Fillon ne peut pas nous demander d'attendre l'issue de l'affaire judiciaire.»

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.