Nathalie Kosciusko-Morizet sur les migrants : «Il faut dire où sont nos valeurs»

par Libé Zap

Nathalie Kosciusko-Morizet l'affirme : «Il reste un problème, qui est qu'il n'y a pas aujourd'hui de politique migratoire en Europe. Et on ne pourra pas trouver de solution au problème des migrants sans politique migratoire en Europe.» Au micro de la matinale d'Europe 1, la députée de l'Essonne et unique femme engagée dans la primaire de la droite et du centre a marqué, sur la question des migrants, sa très nette différence avec ses concurrents, en tête desquels Nicolas Sarkozy.

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, «il faut dire où sont nos valeurs» : «On parle beaucoup d'identité ces derniers temps. Eh bien, le respect du droit d'asile, ça fait partie de l'identité française. Et le droit d'asile, il est inconditionnel.» L'élue Les républicains regrette par ailleurs que les autres migrants, ceux qui ne sont pas reconnus comme demandeurs d'asile, ne soient pas systématiquement reconduits à la frontière : «Il faut qu'on sache où sont les limites, il faut qu'on sache où ça s'arrête. Et une des raisons pour lesquelles il y a du rejet aujourd'hui, c'est qu'on ne connaît pas les limites.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.