Marion Maréchal-Le Pen se sent «prise en otage» dans le conflit au FN

par Libé Zap

La députée du Front national (FN) du Vaucluse se dit étonnée par le changement de cap de Jean-Marie Le Pen. «Il a manifestement changé d'avis. Il a semble-t-il dit qu'il ne souhaitait plus partir en PACA», assure-t-elle mercredi matin sur RTL.

Marion Maréchal-Le Pen se dresse comme une «victime collatérale» du conflit familial qui oppose Marine Le Pen à son père. «Je pars avec sa confiance, son soutien, des garanties, celles d'avoir les mains libres et je me retrouve quelques mois plus tard prise en otage dans un conflit dont je ne suis pas à l'origine entre le mouvement et lui et dont la PACA subit les conséquences.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.