Marine Le Pen veut une loi contre le racisme anti-blanc

par LCP

Marine Le Pen est l'invitée de [Questions d'info->http://www.lcp.fr/emissions/questions-d-info].

L'ex-candidate à la présidentielle juge la nomination de Christiane Taubira comme ministre de la Justice "ahurissante" : "on ne nomme pas ministre une indépendantiste". Peu après, elle ajoute, "c'est une communautariste", citant la loi mémorielle - dite loi Taubira - portant sur la reconnaissance de la traite et de l'esclavage comme crime contre l'humanité. "Pourquoi se limiter à l'esclavage transatlantique ? Pourquoi ne pas parler de l'esclavage arabo-musulman ?" se demande la présidente du FN.

http://www.streetgeneration.fr/breves/70532/eric-zemmour-attaque/] sur Christiane Taubira, Marine Le Pen déclare y adhérer. La nouvelle garde des Sceaux ferait-elle alors du racisme anti-blanc ? Marine Le Pen considère que Christiane Taubira "est totalement incapable de lutter contre l'explosion du racisme anti-blanc", tout comme le PS et l'UMP, face à ce racisme "anti-français qui fait des ravages dans les banlieues".

"Sale blanc, face de craie, etc, c'est ce que vivent des millions de compatriotes tous les jours" s'insurge la présidente du FN.

"Les gens vivent dans la peur" ajoute-t-elle en citant des personnes qui lui écrivent : "je suis systématiquement agressée parce que je suis blanche, parce que je suis française, on nous traite de sales français, je rase les murs… ".

Après "les journalistes enfermés dans leurs studios", l'actuelle candidate aux législatives à Hénin-Beaumont s'en prend à l'UMP et au PS qui "n'ont pas pris la mesure de cette nouvelle délinquance, de ce nouveau racisme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.