Manuel Valls : "La mort d'un homme dépasse tous les clivages"

par LCP

Interrogé lors de la séance de Questions au gouvernement mardi sur le drame de Sivens, Manuel Valls a tenté d’éteindre la polémique. "Je n’accepte pas les mises en cause et les accusations portées à l’égard du ministre de l’intérieur qui a toute ma solidarité" a commencé le Premier ministre. "La justice doit mener son enquête. Elle se prononcera en toute indépendance" poursuit-il avant d’apporter son soutien aux "forces de l’ordre" qui "font un travail extrêmement difficile". "Avant qu’une enquête n’ai été conclue, je n’accepte pas la mise en cause des policiers et des gendarmes qui ont compté de nombreux blessés dans leurs rangs" a affirmé fermment Manuel Valls avant de viser sans les nommer Cécile Duflot et José Bové très virulents contre le gouvernement dans ce drame : "Quand on est un élu on ne peut pas faire des déclarations à l’emporte pièce. On ne peut pas désigner de responsables quand la justice n’a pas terminé son travail" a déclaré Manuel Valls pour qui "la mort d’un homm

Vos réactions doivent respecter nos CGU.