Manuel Valls dans l'Essonne : "Nicolas Sarkozy n'a ni colonne vertébrale, ni convictions"

par LCP

Menacée dans l’Essonne, la gauche est obligée de se rassembler. Lundi soir, le Premier ministre Manuel Valls, mais aussi la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts Emmanuelle Cosse et le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis sont venus soutenir lors d’un meeting à Evry le président socialiste sortant du département, Jérôme Guedj.

Alors que Nicolas Sarkozy était à quelques dizaines de kilomètres de là pour soutenir le candidat UMP à la présidence du département, Georges Tron, Manuel Valls prétend refuser cette bataille à distance : "Ce n’est pas un duel de personne (…) C’est un combat pour le pays." Le Premier ministre a toutefois fustigé l’attitude de l’ancien président de la République, "incapable de choisir entre le Front national et la gauche" : "Il n’a ni colonne vertébr

Vos réactions doivent respecter nos CGU.