Manifestation interdite: la décision a été prise dans le bureau de François Hollande

par BFMTV

Après deux jours de tractations avec les syndicats, le préfet de police de Paris a finalement annoncé mercredi matin l'interdiction de la manifestation parisienne prévue jeudi, une première depuis la manifestation du 8 février 1962 organisée par des centrales syndicales pour la paix en Algérie. La décision a été prise mardi soir dans le bureau de François Hollande où étaient présents Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, selon les informations d'Apolline de Malherbe. Mais les uns et les autres se renvoient la balle sur la responsabilité. "L'arbitrage n'a pas été rendu par le président lui-même", assure l'Elysée. Comme il l'avait laissé entendre dès le mercredi précédent, le Premier ministre était pour interdiction. Et le ministre de l'intérieur préférait un compromis sur une manifestation autorisée mais courte ou statique, plus facile à gérer pour les forces de l'ordre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.