Loi santé : les députés créent un délit d'incitation à l'anorexie

par LCP

L’Assemblée nationale continue l’examen du projet de loi santé. Les députés ont créé, dans la nuit de mercredi à jeudi, un nouveau délit visant à réprimer l’incitation à la maigreur excessive, notamment de la part de sites internet pro-anorexie. Il sera puni d’un an d’emprisonnement et de 10.000 euros d’amende.

Concrètement, l’Assemblée a adopté un amendement socialiste réprimant le fait de "provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l’exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé".

Les députés ont également supprimé l’article controversé qui modifiait l’équilibre de la loi Evin sur la lutte contre le tabagisme. Par ailleurs, un amendement du député UDI Arnaud Richard interdisant les fontaines à soda en libre service dans les lieux publics a été inséré dans le projet de loi.

Autres mesures adoptées : la suppression du délai de réflexion de

Vos réactions doivent respecter nos CGU.