Les violences qui secouent la Corse font réagir les élus

par Libé Zap

Rassemblements islamophobes, saccage d'une salle de prière musulmane, interdiction de manifester et interpellations. L'agression contre des pompiers dans le quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio dans la nuit de jeudi a vendredi, a engendré une série de violences aussitôt condamnées par l'ensemble de la classe politique. Mais les avis divergent sur l'origine de ces débordements. Si les élus corses pointent du doigt la montée de groupuscules extrémistes sur le territoire insulaire, les membres du Front national préfèrent mettre l'accent sur le laxisme du gouvernement en matière de sécurité et d'immigration.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.