Les Républicains encaissent la défaite. Et ils ont quelques idées pour se relever

par BFMTV

Au lendemain d'une défaite cinglante au premier tour des élections législatives, les ténors des Républicains se sont retrouvés ce lundi à Paris. Pour donner un nouvel élan à leur parti, certains ont réclamé les grands moyens: "Il faut tout remettre à plat et puis vite", a estimé Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine. Les autres ont déclaré souhaiter se préparer à un quinquennat d'opposition constructive face à Emmanuel Macron: "Une opposition ni dans la revanche ni dans l'alignement", a indiqué par exemple Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d'Île-de-France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.