Les paris ratés des politiques en 2019

par LeHuffPost

L'avenir leur a finalement donné tort. D'Emmanuel Macron qui ne croyait pas en mars 2017 que son projet de réforme des retraites puisse mobiliser un million de manifestants à Nicolas Sarkozy qui imaginait en juillet 2008 que "désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit"...L'année 2019 a contrarié les affirmations trop catégoriques de nombreux politiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.