Le président iranien investi sous les critiques de ses alliés

par euronews (en français)

Le président iranien a prêté serment devant le Parlement à Téhéran, alors que des voix alliées s‘élèvent contre la composition de son gouvernement. Les réformateurs qui ont soutenu l‘élection de Hassan Rohani lui reprochent de ne pas tenir ses engagements d’ouverture, notamment envers les femmes. Puisque la promesse de femmes ministres semble s‘être envolée. Les réformateurs se sentent aussi oubliés dans le futur gouvernement qui sera annoncé dans les deux prochaines semaines.

Federica Mogherini, la chef de la diplomatie de l’Union européenne. était présente à cette cérémonie d’investiture.

L’Europe contrairement aux Etats-Unis qui jouent la politique de l’isolement, souhaitent développer ses relations avec ce pays de 80 millions d’habitants.

#Iran: une visite contestable de dirigeants européens au président Hassan Rohani! https://t.co/WQqgdGqzo0 #No2Rouhani #Mogherini— Ka Veh (@kaveh20092009) 5 août 2017

D’autres dirigeants étrangers étaient présents, mais cette fois pas l‘émir du Qatar, en pleine crise avec ses voisins qui critiquent ses relations avec Téhéran.

Paraît demain: rapport d’Amnesty sur la répression des militants des droits de l’Homme en #Iran. Pas d’amélioration depuis élection Rohani. pic.twitter.com/v0NdBpEKny— Nicolas Henin (N_Henin) 1 août 2017

Vos réactions doivent respecter nos CGU.