Le président de la chambre des communes dit non à Donald Trump

par euronews (en français)

Après la visite de Theresa May à Washington le 27 janvier, c’est Donald Trump qui est attendu à Londres en juin prochain.

Mais cette visite officielle ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices.

Des voix s‘élèvent pour s’y opposer. Lundi, même chez les conservateurs britanniques, la venue de Donald Trump n’est pas souhaitée, comme l’a rappelé le président de la Chambre des communes.

Londres : le Président de la Chambre des communes refuse la venue de Trump au Parlement https://t.co/EHKzcXo3hT NewsyVideos pic.twitter.com/XM9dzbVzsz— L’important (Limportant_fr) 6 février 2017

“J‘étais déjà fermement opposé à un discours du président Trump à Westminster avant l’introduction du décret anti-immigration, a déclaré John Bercow, mais je suis encore plus fermement opposé à son allocution à Westminster après l’interdiction édictée contre les migrants”.

Le président de la chambre des communes n’est pas seul dans son cas :

déjà 163 députés ont signé une motion visant à empêcher un discours de Donald Trump à Westminster au nom de ses positions jugées racistes et sexistes.

Un mouvement d’humeur qui fait écho à la pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 1,8 million de signatures pour l’annulation pure et simple de la visite de Donald Trump.

Avec Agences

Vos réactions doivent respecter nos CGU.