Le Nigeria sous haute tension en ce jour d'élections

par euronews-fr

Le Nigeria est sous tension en ce jour d‘élections présidentielles et législatives. La police a fait exploser deux bombes retrouvées à l’intérieur d’un véhicule garé près d’un bureau de vote à Enugu, dans le sud-est du pays. Par ailleurs, des hommes armés ont ouvert le feu sur des villageois qui allaient voter, tuant au moins trois personnes. Des attaques aussitôt attribuées à Boko Haram. Le groupe islamiste n’a cessé ces derniers temps de fragiliser le président Goodluck Jonathan, candidat à sa propre succession, et qui a voté dans son fief d’Utuoke dans le sud chrétien. Son principal rival, Muhammadu Buhari, a lui voté dans sa ville de Daura au Nord. L’ancien général espère revenir au pouvoir, lui qui avait dirigé le Nigeria d’une main de fer au milieu des années 1980. Ce scrutin s’annonce d’ores et déjà comme le plus serré depuis la fin du régime militaire. Outre les violences, des problèmes techniques ont retardé le processus électoral. La faute à une nouvelle carte biométrique

Vos réactions doivent respecter nos CGU.