Le harcèlement de rue bientôt passible d’une amende

par BFMTV

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a indiqué ce mardi sur BFMTV que le montant de l'amende forfaitaire pour sanctionner les auteurs de harcèlement sexuel ou sexiste dans l'espace public serait de 90 euros. Ainsi, gestes déplacés, sifflements ou encore remarques obscènes pourront être verbalisées. Mais cette mesure est-elle vraiment applicable ? Policiers et associations féministes sont sceptiques quant à l’application concrète de cette mesure. Il faudra en effet prendre les harceleurs en flagrant délit pour pouvoir les verbaliser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.