Le discours en corse de Talamoni divise les élus

par Libé Zap

Au moment de sa prise de fonctions de président de l'Assemblée territoriale de Corse le 17 décembre, le dirigeant indépendantiste Jean-Guy Talamoni a prononcé un discours en corse. Une provocation que certains élus de droite, à l'image du député Les Républicains Henri Guaino, jugent «parfaitement intolérable». Moins critiques, les écologistes comprennent le souhait de reconnaissance exprimé par les corses et veulent maintenir un «dialogue apaisé» avec le peuple insulaire et ses dirigeants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.