La procédure de nomination de Mathieu Gallet à Radio France qualifiée d'"opaque" et "hors sol"

par LCP

La commission des affaires culturelles a examiné mercredi le rapport d’information sur l’application, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), de la loi du 15 novembre 2013 relative à l’indépendance de l’audiovisuel public.

Son auteur, le député socialiste Marcel Rogemont, a formulé plusieurs recommandations, comme celle de supprimer la mention au "projet stratégique" des candidats qui souhaitent prendre la présidence d’un groupe de l’audiovisuel public, critiquant au passage la nomination de Mathieu Gallet à la tête de Radio France.

Des stratégies "sans connaissance réelle des données de l’entreprise"

"Le projet stratégique est source de confusion et a de nombreux inconvénients", explique Marcel Rogemont. Selon lui, les projets stratégiques sont élaborés "sans connaissance réelle des données de l’entreprise, sans discuter avec les tutelles, sans discuter avec les salariés".

Pour appuyer son propos, le déput

Vos réactions doivent respecter nos CGU.