"La motion des frondeurs, c'est quand même grave !"

par LCP

Didier Guillaume, le président du groupe socialiste au Sénat, croit en la victoire de la motion du patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, au prochain congrès du parti. Le sénateur de la Drôme considère toutefois que ce congrès n’arrive pas "au bon moment" : "Alors que nous voulons redresser la France, faire évoluer l’économie, les socialistes vont se retrouver pendant deux mois dans un débat interne", regrette-t-il.

Didier Guillaume n’apprécie pas la motion "frondeuse" déposée par Christian Paul et soutenue par Benoit Hamon et Emmanuel Maurel : "Quand je vois que ce sont les frondeurs, ceux qui ont mis à mal le gouvernement, qui ont été les plus grands opposants à l’Assemblée, qui nous ont contraints à faire le

Vos réactions doivent respecter nos CGU.