La Cour des Comptes réclame "réformes structurelles et efforts d'économies" à l'État

par LCP

Si la situation s'est un peu améliorée, le risque de dérapage est toujours là. Voilà le message de la Cour des comptes dans son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, présenté devant la commission des Finances mercredi à l'Assemblée.



Deux facteurs sont à l'origine de cette amélioration selon le rapport : "la baisse de l'investissement publique locale et la réduction de la charge des intérêts de la dette". Malgré tout, la situation en France reste "plus déséquilibrée que dans la moyenne des autres pays européens".



"La Cour relève que des risques et incertitudes continuent de peser sur la trajectoire des finances publiques retenue par les pouvoirs publics pour 2015 d'une part, pour 2016 et 2017, d'autre part", a expliqué le premier Président de la Cour des comptes.



La dette continue de s'aggraver : elle s'élevait à 95,6% du PIB fin 2014, soit 3,3 points de plus qu'en 2013.



La Cour des comptes estime également

Vos réactions doivent respecter nos CGU.