La commission des Affaires sociales assouplit l'interdiction de la publicité sur l'alcool

par LCP

Pendant quelques minutes, la commission des affaires sociales a pris de faux airs de foire aux vins, lundi en fin d'après-midi. Le maire LR de Reims, Arnaud Robinet, défend le champagne, son collègue socialiste de Bourgogne Christophe Sirugue promeut un territoire "dont le vin est un constituant essentiel", pendant que sa camarade de l'Hérault, Anne-Yvonne Le Dain, célèbre une France "Blanc au Nord, et rouge au Sud". Tous soutiennent l'assouplissement de la loi Evin voté en septembre par le Sénat pendant la deuxième lecture de la loi Santé.



Contre l'avis de Marisol Touraine, les sénateurs ont introduit en septembre une distinction entre la publicité pour l'alcool - qui doit rester interdite - et l'information œnologique, qu'ils ont souhaité sécuriser. Il s'agit d'empêcher que des articles de presse ou autres œuvres d'art évoquant un terroir à travers sa production de boissons alcoolisées, ne soient considérés comme de la publicité déguisée, et donc punis par la

Vos réactions doivent respecter nos CGU.