L'UMP propose que chaque Français, à sa majorité ou à sa naturalisation, fasse "allégeance aux armes".

par LCP

Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, a réuni des parlementaires mais aussi des industriels et des militants pour évoquer le sujet. Dans le cadre de la préparation de son projet pour 2012, l'UMP propose que chaque Français, à sa majorité ou à sa naturalisation, fasse "allégeance aux armes. Les réactions sont nombreuses : La projet UMP est "mauvais et dangereux", a estimé mercredi sur France Inter le nouveau président de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), Arno Klarsfeld. Le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, a estimé mercredi que la formulation "allégeance aux armes", proposée par l'UMP, n'était "pas forcément la plus adaptée", mais s'est dit favorable à une cérémonie qui "rappelle les valeurs de la République". Manuel Valls, candidat à la primaire PS, sur RTL: "Je suis favorable à l'idée d'un engagement, d'un serment mais à nos valeurs, à la République, pas aux armes". "C'est quand même étonnant que ceux qui, il y a quelques années avec Jacques Chirac, ont supprimé le service militaire, proposent un serment aux armes" Marielle de Sarnez, numéro deux du MoDem, sur Canal +: "Ce n'est vraiment pas la priorité du moment. Je vois bien qu'il y a une partie de la droite qui va toujours chercher quelques voix à l'extrême droite". "Je suis pour une défense européenne et donc je préfèrerais que l'on prenne le sujet de cette façon-là". François Hollande, candidat à la primaire socialiste, a estimé mardi que la proposition de l'UMP d'imposer à tout jeune Français un serment d'"allégeance aux armes" n'était "pas la formule la plus heureuse", à l'issue d'un meeting à Montbéliard. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, s'est dit mardi "un petit peu" gêné en terme de "sémantique" par la proposition de l'UMP d'imposer à tout Français un serment d'"allégeance aux armes de la France". ( avec AFP)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.