L'ultime jour de campagne pour Ségolène Royal

par Le Parisien

Elle visait la présidence de l'Assemblée nationale, mais Ségolène Royal ne pourra pas même y siéger. La candidate PS à l'élection présidentielle de 2007 a été largement battue à la Rochelle par le candidat dissident du PS, Olivier Falorni. Une véritable «trahison politique» pour la candidate soutenue par François Hollande et l'ensemble des ténors du PS. Jusqu'au dernier jour de la campagne, les deux rivaux ne se sont pas adressés la parole, ni même salués. Jusqu'aux derniers moments de ce dimanche électoral, Ségolène Royal s'est montrée confiante dans ses chances de l'emporter.

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.