L'État devient le premier actionnaire d'Alstom, repris par General Electric

par LCP

Après deux mois de négociations, le gouvernement a finalement préféré l'offre du géant américain General Electric, à celle proposée par le tandem Siemens-Mitsubishi, pour le rachat d'Alstom. Dans ce cadre, l'État, principal actionnaire du groupe industriel, veut racheter les parts de Bouygues, qui lui a déjà cédé ses votes au conseil d'administration d'Alstom.



Les explications d'Elsa Mondin-Gava

Vos réactions doivent respecter nos CGU.