"L'État attend que l'UE se pose des questions." Marine Le Pen se dit "effarée"

par BFMTV

Lors d'un déplacement à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, Marine Le Pen s'est dite effarée "de voir que l'État attend que l'Union européenne pose des questions". "Il n'y a pas de raison d'attendre de l'UE une lucidité qui devrait être celle de l'État".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.