L'Écho des Lois : Surendettement : quel crédit accorder à la loi Lagarde ?

par LCP

Un numéro présenté par Betty Lachguer.



Deux ans et demi après sa mise en œuvre, quel bilan pour la loi Lagarde ?



Betty LACHGUER, journaliste de la rédaction de LCP, a enquêté sur le terrain. Elle a rencontré des personnes surendettées, afin de vérifier si la loi Lagarde tient ses promesses et pour voir comment est vendu le crédit à la consommation au quotidien.



En France, 9 millions de ménages détiennent au moins un crédit à la consommation. La loi du 1er juillet 2010 avait pour but de mieux les protéger, de mettre en place des gardes- fous pour éviter à ces personnes de tomber dans le gouffre du surendettement. Parmi les mesures prises, elle a notamment encadré la publicité et imposé une formation aux vendeurs.



En 2012, plus de 220 000 personnes surendettées ont sollicité la Banque de France.

Pour rembourser leurs crédits avec moins de difficultés, elles ont demandé la mise en place d'un plan de surendettement. La loi Lagarde a voulu accélérer ces procédures administratives, souvent longues, afin que les personnes concernées puissent s'en sortir plus rapidement.



Pourtant, deux ans et demi après sa création, la loi Lagarde reste trop complexe et incomplète...

Sous l'effet de la crise, les fins de mois sont de plus en plus difficiles, tandis que les procédures de protection prévues par la loi ne sont pas toujours appliquées dans les grandes enseignes ou les banques.
Les vendeurs les contournent en effet sans difficultés, pour vendre plus de crédits et toucher des primes. Les personnes surendettées sont donc toujours aussi nombreuses.



Alors, même si la loi Lagarde leur permet de s'en sortir, aucune prévention sociale n'existe pour eux. Certains enchaînent les crédits et s'endettent pendant des années sans jamais être pris en charge...



Diffusion : Jeudi à 21h30.



Une production LCP-Assemblée nationale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.