L'Afrique du Sud s'interroge sur les ratés de sa démocratie

par afp

Le leader controversé du parti Economic Freedom Fighters, Julius Malema, a déclaré que le pays faisait face à une 'crise' un jour après des incidents sans précédents la veille au parlement lors du discours annuel du chef de l’État, avec l'intervention en direct à la télévision de la force publique dans l'hémicycle. Le parti du tribun populiste et transfuge de l'ANC Julius Malema avait promis de perturber le discours sur l'état de la nation du président Jacob Zuma, accusé d'avoir bénéficié d'argent public pour rénover sa résidence privée. Durée: 01:03

Vos réactions doivent respecter nos CGU.