Journées parlementaires : le Premier ministre fixe le cap

par LCP

Le discours de Jean-Marc Ayrault était très attendu jeudi matin, en conclusion des journées parlementaires de Dijon. Le Premier ministre a d'abord évoqué le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) qui a [beaucoup fait parlé de lui le premier jour->http://www.lcp.fr/videos/reportages/140250-ps-rentree-parlementaire-sous-le-signe-du-travail-et-des-engagements]. Il a appelé à la "cohérence et la solidarité envers le président de la République" qui a réussi selon lui à "réorienter l'Europe". "Les lignes bougeront en Europe" a-t-il assuré aux parlementaires récalcitrants.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/17/l-appel-de-75-deputes-ps-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers-aux-elections-locales_1761152_823448.html], il adresse cette boutade : "Certains aimeraient que nous ayons accompli tous le programme présidentiel avant Noël" mais "le changement ne se fera pas en 100 jours encore moins en 200 jours".

Jean-Marc Ayrault a ensuite détaillé son calendrier et celui du parlement : "la priorité c'est l'emploi" a-t-il plaidé, se félicitant de l'adoption du texte sur les emplois d'avenir. "Nous présenterons un budget de combat" annonce-t-il à propos du prochain projet de loi de finances. Et d'énoncer les grandes réformes à venir: la rénovation de l'école par Vincent Peillon, le logement par Cécile Duflot ou encore le mariage homosexuel. Sur ce point, Jean-Marc Ayrault s'est inscrit dans la continuité de François Mitterrand avec la dépénalisation de l'homosexualité et de Lionel Jospin avec le PACS. "Le mode de vie des Français ne peut être soumis à aucune spiritualité" a-t-il conclu fermement.

Enfin, il s'est adressé directement aux plus de 400 parlementaires présents : "N'hésitez pas, concevez écrivez inventez !" leur lance-t-il. Si "la discussion doit être libre", il ajoute : "dans le respect du cadre collectif". Le message est passé…

Vos réactions doivent respecter nos CGU.