IVG : Débats houleux dans l'hémicycle

par LCP

Le débat sur la suppression de la notion de "détresse" pour avoir accès à l’IVG a été houleux à l’Assemblée dans la nuit du 21 au 22 janvier. Le député UMP de l’Aube Nicolas Dhuicq a une pensée pour "les adolescentes qui ont déjà subies quatre ou cinq interruptions volontaires de grossesse qui n’ont pas de cadre parental". Il évoque "la dérive" de la banalisation de l’IVG. Le président du groupe UMP à l’Assemblée Christian Jacob dénonce "un intérêt politicien pour ne pas dire politicard". La députée PS de Paris Hoffman-Rispal rappelle que "le corps des femmes n’appartient qu’à elle-même" et regrette de revenir "quarante ans en arrière".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.