INTERVIEW - Philippe Noguès, le premier frondeur qui dit adieu au PS

par LCP

Interrogé mercredi soir à l’Assemblée, Philippe Noguès, député du Morbihan, explique son choix de quitter le PS : "Je pense qu’on arrive au bout du chemin, on a pas réussi à infléchir réellement la dérive sociale-libérale et donc l’espoir de changer le PS de l’intérieur, ou de l’intérieur du groupe parlementaire, s’est peu à peu évanoui". Il reproche notamment à François Hollande d’avoir été "élu sur un projet qu’il n’a jamais essayé de mettre en place".Le député veut croire qu’il ne sera pas le seul à faire sécession avec le PS. "Je crois que certains députés me rejoindront" affirme-t-il. "Est-ce que cela sera suffisant pour faire un groupe, ça, c’est un autre problème, mais un certain nombre de députés se posent des questions.""C’est beaucoup plus clair comme ça", juge Bruno Le Roux"Ça fait plusieurs mois que nous n’avions plus grand chose en commun et la maintenant les choses sont claires". Pour le président du

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - INTERVIEW - Philippe Noguès, le premier frondeur qui dit adieu au PS
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]