"Il y a un réel intérêt à être mis en examen pour avoir accès au dossier et demander des actes au juge d'instruction"

par BFMTV

Mis en examen pour "corruption passive" et placé sous contrôle judiciaire dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne en 2007, Nicolas Sarkozy a invoqué devant les juges l'absence de "preuve matérielle" et affirmé vivre "l'enfer de la calomnie".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.