Hollande: "La fin de l'Etat de droit serait la fin de l'Etat"

par BFMTV

"Les exigences de la sûreté, celle à laquelle notre peuple est tant attaché, sont compatibles avec les règles de la démocratie. Le risque serait de céder sur nos libertés sans rien gagner sur notre sécurité. Jamais jusqu'au terme de mon mandat, je ne considérerai l'Etat de droit comme un obstacle car ce serait la fin de l'Etat", a déclaré mercredi François Hollande en réponse aux déclarations de certains membres de l'opposition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.