Hidalgo soutient le Qatar contre Philippot

par libezap

Le 9 mars dernier, le Qatar a fait appel à la justice contre le vice-président du Front national, Florian Philippot. Une plainte pour «diffamation» a été déposée à l'égard du numéro deux du FN après des propos chocs, accusant l'émirat de financer le terrorisme. La maire de Paris, qui entretient «une relation extrêmement positive et très forte avec le patron du PSG» a profité de son passage sur RTL jeudi pour témoigner de son soutien envers le Qatar. «S'ils se sentent insultés, ils ont raison d'avoir recours au droit», a-t-elle expliqué, sans compter que les deux institutions collaborent «main dans la main». Anne Hidalgo ajoute qu'elle «les remercie d'avoir mis le club de Paris au niveau auquel il est». Un soutien fulgurant qui ne laissera pas certainement pas de marbre le bras droit de Marine Le Pen. Dans une première intervention, le 9 janvier, l'élu du parti d'extrême-droite a accusé sur Radio Classique «une grande partie du système français, c'est-à-dire des élites» d'être «corrompue par une relation incestueuse [...] avec le Qatar et l'Arabie saoudite», des pays qui «financent l'islamisme qui tue». Dix jours plus tard, Florian Philippot a récidivé sur le plateau de BFM TV, ajoutant qu'il existait «pléthore» de «preuves» de ce financement. Florian Philippot, a demandé mardi dans un tweet une protection policière, dénonçant «un climat délétère après la fatwa du Qatar» et une «hausse des menaces». Le vice-président du Front national aurait été suivi pendant deux semaines par une personne en bas de chez lui suite aux attentats du 7 janvier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.