Hervé Mariton disqualifié de la course à la primaire : «C'est un choc, c'est cruel»

par Libé Zap

Soyons honnêtes : Hervé Mariton, en dépit de ses convictions, n'avait que d'infimes chances d'emporter la primaire de la droite et du centre organisée cet automne. On peut néanmoins légitimement comprendre la peine du candidat, visiblement abattu ce jeudi au micro de RTL, recalé pour le manque de 24 parrainages d'adhérents LR (sur les 2500 demandés).

L'invalidation d'un certain nombre d'entre eux par la Haute autorité de la primaire a donc, de fait, rendu sa candidature caduque ; pour le député de la Drôme : «C'est un choc, c'est cruel.» Contrairement à ce qui avait été pressenti dans un premier temps, Hervé Mariton a néanmoins assuré qu'il «ne fera pas de recours» au nom de l'unité de sa famille politique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.