Frondeurs écartés de leurs commissions : Jean-Jacques Urvoas estime logique de "tirer les conséquences des votes"

par LCP

Invité de Politique matin, le président de la Commission des Lois estime que l’éviction de députés frondeurs de leurs commissions, est logique. "Quand on est socialiste et qu’on ne vote pas la confiance à un Premier ministre socialiste, il est légitime que le groupe socialiste puisse en tirer des conséquences !"(…) "Constatons que depuis cinq mois, le Premier ministre n’a eu de difficultés qu’avec les socialistes."

d’infos :

Des frondeurs PS écartés de commission clés de l’Assemblée

Vos réactions doivent respecter nos CGU.