François Hollande condamne «fermement» le coup d'Etat au Burkina Faso

par libezap

«J'appelle ces groupes à cesser immédiatement leur action», a déclaré jeudi midi le chef de l'Etat en marge d'une visite à l'université Paris Sud à Saclay (Essonne). Pour l'heure, le président intérimaire du Burkina Faso, Michel Kafando, ainsi que son Premier ministre Isaac Zida et deux ministres, sont retenus en otage, au Palais présidentiel à Ouagadougou par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde de l'ex-président Blaise Compaoré.

«Je condamne ce coup d'Etat, je le condamne fermement parce qu'un processus électoral était en cours [...]. J'appelle donc ceux qui ont commis cet acte à libérer les personnes qui sont retenues et notamment le président de la transition qui encore aujourd'hui est pris en otage et j'appelle ces groupes à cesser immédiatement leur action.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.