FranceLeaks : Assange promet «des documents plus importants» encore

par Libé Zap

«C'est le début d'une série.» Ces propos sont ceux du fondateur de Wikileaks, Julien Assange, quelques heures après la divulgation d'un certain nombres de documents prouvant que les trois derniers présidents français ont été mis sur écoute par l’agence nationale de sécurité américaine (NSA) entre 2006 et 2012.

Retranché à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis juin 2012, l'informaticien australien a annoncé, lors d'un entretien accordé à TF1 mercredi soir, que les documents «les plus importants restent à venir». Il assure que Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont tous les trois été ciblés «pour des raisons politiques».

Alors que le président de la République s’est entretenu par téléphone avec Barack Obama mercredi, le climat semble tendu entre les deux puissances mondiales. Les révélations de WikiLeaks, aux lourdes conséquences politiques et diplomatiques, ont suscité la colère de l’Elysée. Mercredi matin, le chef de l'Etat a réuni en urgence un Conseil de défense.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.