France Télévisions : Thierry Solère (UMP) dénonce l'"opacité" de la procédure de nomination de Delphine Ernotte

par LCP

"En République, le soupçon, c’est un poison." Thierry Solère, le député UMP des Hauts-de-Seine, a réitéré mercredi la demande de création d’une commission d’enquête parlementaire sur les conditions de nomination de la nouvelle présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte.

Lors de la séance des questions au gouvernement, l’élu a énuméré l’ensemble des problèmes posés, selon lui, par la procédure utilisée par le CSA : "Opacité totale, soupçon d’irrégularité, soupçon de rupture d’équité entre les candidats, soupçon de partialité de membres du CSA, soupçon de plagiat d’un des projets d’un des candidats par la candidate retenue…"

Thierry Solère a également ironisé sur "la perle rare" trouvée par Delphine Ernotte et qui est chargée de diriger son cabinet : Stéphane Sitbon-Gomez, "un militant écologiste de 27 ans, qui était le collaborateur de Céc

Vos réactions doivent respecter nos CGU.