Fin de vie : "Une loi pour rien" selon Olivier Falorni

par LCP

Le député RRDP de Charente-Maritime, Olivier Falorni, favorable à "l’aide active à mourir" s’est dit "dépité" après le vote de l’Assemblée nationale : "C’est une loi pour rien, c’est une loi de renoncement, de reniement par rapport aux engagements du candidat François Hollande", a-t-il déploré, avant d’enfoncer le clou : "C’est une motion de synthèse qu’on nous a proposé, mais le problème c’est que nous ne sommes pas dans un congrès du parti socialiste ici, on doit légiférer pour l’avenir des français (…) nous attendions une loi de liberté et aujourd’hui cette ultime liberté n’est pas permise."

436 députés ont voté pour, 34 ont voté contre la proposition de loi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.