Fillon déteste les sondages? Il semble penser l'inverse quelques minutes plus tôt

par LeHuffPost

Dans sa conférence de presse du 6 février, François Fillon explique qu'il déteste les sondages. Il semble penser l'inverse quelques minutes plus tôt lorsqu'il annonce qu'une majorité de français de droite veut qu'il applique son programme de rupture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.